Printemps de Khilafa (Califat)

 

 

Printemps de Khilafa (Califat)

 

 @ِAbdulEla

Abdul Ilah Haydar Sheai’i

Châabane 1435 H, Juin 2014

 

Lors de la révolution française en 1789, les rebelles ont libéré les prisonniers de la prison de “Bastille” et les ont poussés à guider la révolution et ont brulé cette prison. La France a pu alors passer à une nouvelle étape sur le plan politique culturel et économique, et a réussi à transmettre ce changement vers l’ancienne Europe et vers la nouvelle Europe “les Etats-Unis”.     

 Par contre les révolutions du printemps Arabe ont été la cause d’emprisonnement des rebelles, d’où les partisans ont été brulés et tués (square Raba’a en est un exemple), les femmes ont été humiliées et harcelées, les services ont cessé de fonctionner, les armées se sont transformées en unité militaire pour écraser les opposants pour cause de “Lutte contre le terrorisme” dans les pays connus par ce qu’on appelle printemps Arabe.

Alors que dans le printemps de l’Etat Islamique en Irak et  Sham[1]; décrit par le journal Britannique “Guardian” et la chaine BBC”,  comme étant printemps des Jihadistes [2], surtout après la domination de l’Etat Islamique de plusieurs régions dans la Syrie. Ce dernier a exécuté plusieurs soldats de Maleki sans pitié et a réussi à libérer des milliers de prisonniers [3] et renverser le régime politiquement, militairement, juridiquement et culturellement dans plusieurs régions, et le remplacer par un régime Islamique. l’Etat Islamique a inauguré des tribunaux Islamiques à Diala, Salah-Eddine, Nainawa, Al-Anbar, Reqqa, Hasaka et Halab…[4]

 Si on observe profondément on voit qu’un printemps guidé par des jeunes musulmans (armée multinationale) qui appliquent les ordres de l’Islam avec force; commence à s’étendre dans la société entre les gens et aussi géographiquement, et commence à tracer une nouvelle carte où il n’y a ni frontières ni nationalités, et qu’une personne Arabe n’est meilleure qu’une personne non-Arabe que par l’Islam. Par contre le printemps démocratique ou printemps Arabe a échoué à basculer les régimes intellectuellement et politiquement. Il n’a pas aboutit a créer une entité politique claire, ce qui a facilité aux anciens symboles des anciens régimes de mener une contre-révolution dont les conséquences étaient le ravage et augmentation des actes de sabotage, tous les pays du printemps Arabe sont menacés de segmentation et effondrement.

 

Printemps Islamique précoce

 

Le printemps de l’Etat Islamique n’est pas le premier à combattre le projet de domination Américaine. Avant quinze ans du printemps arabe qui consiste à renverser les régimes, il y avait une avant-garde de jeunes musulmans Afghans qui ont passé des années à étudier les sciences du Coran et de la Sunna (Talibane). Ils ont réussi à basculer un régime dans lequel il y avait des tueries et massacres et était soutenu par les Etats-Unis, l’Occident et l’Iran car il était membre dans l’ONU. Ces jeunes musulmans on institué un régime d’Emirat Islamique en fin d’année 1995, et le monde a connu le premier régime Islamique qui gouverne avec la Shari’a dans ce pays, et comme ça l’Afghanistan a connu la stabilité pour la première fois pendant des siècles. Mais l’Amérique était anxieuse de cette stabilité, c’est pour ça elle est partie avec plus que 80 autres pays pour l’envahir  et changer le régime de Shari’a par la démocratie que la société n’a pas accepté. Les gens Afghans les ont combattus durant treize années, et aujourd’hui les Etats-Unis s’échappe, et voila l’Emirat Islamique revient à nouveau pour gouverner.

Ensuite en Somalie  les tribunaux Islamiques ont gouverné plus que 95% des régions du pays et ont renversé le régime de pagaille, mais l’ONU et l’Union Africaine les ont combattus en 2006 pour les faire changer par le régime démocratique. En ce même temps un Etat Islamique s’est constitué en Iraq et ses fondateurs ont déclaré que c’est le noyau de la Khilafa (Califat).

En Yémen le groupe de “Ansar Shari’a” a réussi à basculer le régime dans les régions du sud et de l’Est de ce pays (Abiane, Azzan, Rada’a) et a constitué pour la première fois depuis des centaines d’années dans ces région un régime de tribunaux islamiques, jusqu’à ce que les Etats-Unis et leurs partenaires ont intervenu sous les ordres de l’ONU afin d’éliminer ce système islamique.

Dans cette même époque, en Mali les mouvements de “Tawhid et Jihad” et “Anssar Eddine” ont dominé des régions vastes du pays -soit trois fois la superficie du royaume-uni- où ils ont institué des tribunaux qui gouvernent par la Shari’a islamique. Sous son règne les gens vivaient avec aisance, mais après un an; l’ONU avec la participation de la France et les Etats- Unis et les pays du conseil de sécurité ont commencé une opération pour détruire ce système et le remplacer par celui de la démocratie.

 En 2012 dans le dixième anniversaire de la défaite des Etats-Unis en 11 Septembre, les Musulmans ont protesté dans plusieurs pays dans le monde. Ils  ont brulé les drapeaux et les ambassades Américaines et celles des pays Occidentaux,  ont tué les diplomates [5], et ont levé  le drapeau noir du “Ooqab” [6] (drapeau du prophète prière et paix soit sur lui). Tout ça pour exprimer leurs colère contre ceux qui ont insulté notre prophète -prière et paix soit sur lui- à travers les caricatures et films, et qui ont massacré les Musulmans pendant des siècles.

 

Rêve…et Anxiété

 

Les Etats-Unis et leurs partenaires n’ont pas pu lire cette scène correctement où les Musulmans ont brulé les ambassades et ont levé le drapeau noir du “Ooqab”. Ils n’ont pas pu comprendre que les Musulmans rêvent d’un Etat Islamique duquel ils ont levé le drapeau dans les places publiques pour changer les régimes par la gouvernance de la Shari’a. Ces scènes n’ont pas été diffusées par les médias par contre ils ont diffusé juste les gens qui veulent la démocratie pour faire croire aux Musulmans que c’est la seule solution.

Cette stratégie de falsification  des faits par les médias a duré jusqu’à ce que la situation en Irak est devenue urgente, choquante, perturbante et inattendue selon les politiciens de l’Empire du “Dajjal” [7] -OTAN, ONU, IRAN-, cela est arrivé après huit ans de la mort du fondateur de l’Etat Islamique “Abou Mossa’ab  Zarkaoui”. ils n’ont pas pu expecter le pouvoir de l’Etat Islamique en Irak et Sham de dominer les villes dans l’Irak et détruire les frontières et instituer un Etat Islamique [8], comme l’a dit clairement l’ex-ministre de l’extérieur Américaine “Hillary Clinton”.

 Les scènes venant de l’Irak et non diffusées par les médias montrent comment les gens sont sortis spontanément pour accueillir les soldats de l’Etat Islamique et ont levé les drapeaux du “O’okab”, ce qui a poussé l’ambassadeur Américain lors de l’époque d’occupation “Ryan Crocker” à révéler: “personnellement  je ne vois ni révolte ni révolution, toute la guerre qui a lieu sur terrain se fait par l’Etat Islamique en Irak et Sham”[9]. Cette façon avec laquelle les gens ont accueillit l’Etat Islamique n’est qu’une conséquence et réaction normale de leurs part car ils ont vécu plusieurs mauvaises expériences de gouvernance, celle de l’homme passant par celle du parti politique, arrivant jusqu’à la démocratie, tout cela n’a pas pu donner ni la sécurité ni la paix ni la justice aux gens.

les Etats-Unis et leurs politiciens ainsi que les rapports de leurs collaborateurs n’ont pas pu bien comprendre et estimer cette scène, et n’ont pas pu séparer entre les gens et les tribus d’une part et les soldats de l’Etat Islamique d’autre part grâce à leur cohésion. Cette scène a causé une grande perturbation, car le grand politicien Américain “John Kerry” a dit que ceci « est une grande source d’anxiété, ils veulent une “Khilafa Sunnite”[10] ils veulent nous détruire ainsi que nos lois »[11].  Le commentaire de Obama est venu tôt où il a dit : “nous nous engageons de ne pas laisser l’Etat Islamique en Irak et Sham[12] dominer une région pour toujours soit en Irak ou en Syrie, tous les choix sont possibles, on ne va pas envoyer les soldats sur terrain mais on discute tous les choix possibles”[13].

Le pays des Etats-Unis a bien peur des réactions de vengeance vue son expérience avec les jeunes musulmans, et a de vrais soucis que les actions soient dans leurs capitales comme celles du 11 Septembre [14], et les loups de la ville [15] comme “Nidal Hassan” et les frères “Tssarnaeiv”. Le ministre de la guerre et un des fondateurs de l’Etat Islamique de l’Irak “Abou Hamza Al-Mouhajir” (2006-2010) a menacé les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie de ce qui va venir en disant: “Allah nous a accordé ce qu’ils ne pourront jamais affronter ou dévoiler -par la permission d’Allah-” [16], et dernièrement l’institution “Al-Hayat” a diffusé un film où quelque soldats de l’Etat Islamique en Irak et Sham répètent les mêmes menaces [17],  ces derniers ont des nationalités Britanniques Américaines et Australiennes.

 

Anciens Outils….Média et Traitres

 

Des pays qui montrent en public l’hostilité entre eux comme les Etats-Unis et l’Iran se mettent la main dans la main quand il s’agit de la la gouvernance de l’Islam et de la Shari’a. Leurs désaccords disparaissent et leurs politiques deviennent les mêmes pour tenir entre leurs mains le règne de la Péninsule Araba  et le Levant. Ils se mettent d’accord pour diriger la guerre à travers les crises et la partition ainsi que par l’instinct, ils ont des outils physiques et techniques pour atteindre ce but. Ils ont déjà commencé à rassembler leurs outils à Arbil la capitale de Kurdistan pour étudier toute possibilité leur permettant de neutraliser l’effet de l’Etat Islamique et de diminuer sa domination.

Les choix des Etats-Unis et leurs partenaires dans l’Iran et l’Occident commencent par unir leurs outils physiques d’abord en Irak et en Syrie contre l’Etat Islamique, ils commenceront par changer un de leurs outils (président Maleki) par un autre que les médias vont faire apparaitre plus juste que le précédent. Puis instituer un gouvernement sous lequel les tribus Sunnites qui ont aidé les Etats-Unis auparavant vont se rassembler, et lors de la constitution du gouvernement ils vont convoquer les traitres sous la cause des rebelles des tribus. En parallèle ils utiliseront la magie des médias qui a déjà commencé selon une stratégie qui consiste à réaliser trois choses : la falsification, l’incitation et la provocation. Et en fin de compte il y aura des attaques aériennes et des opérations pour préparer l’intervention de « l’OTAN et l’IRAN” sous la couverture de l’ONU pour reprendre la domination à nouveau.

En 2006, et après que le général “Casey” -chef de l’armée Américaine- en Irak a déclaré l’effondrement de son armée, il a été remplacé par “Petraeus”, la première chose que ce dernier a fait;  il a monté dans son hélicoptère et a fait un tour sur les villes de l’Irak, et lorsqu’il a vu les antennes paraboliques sur les toits des maisons, il a souri et a dit à son compagnon :”On a atteint 70% de notre objectif de la stratégie de lutte contre le terrorisme -Etat Islamique-” [18].

La guerre commence d’abord dans le champ médiatique, parce que c’est une guerre des cerveaux et d’imagination, et une fois l’image est clairement stable dans le cerveau; une autre bataille commence pour la rendre réelle, et ceci demande plusieurs étapes :

Premièrement : Ne jamais parler de l’évolution de l’Etat Islamique et se focaliser sur les gens renvoyés et sur les banques, et ne jamais transmettre qu’il y a de la sécurité dans les villes que domine l’Etat Islamique.

Deuxièment : Jouer avec les mots et changer le nom “Etat Islamique” par “l’organisation de l’Etat Islamique” même si les régions que gouverne ce dernier sont plus grandes treize fois que le pays du “Qatar” ceci pour faire disparaitre le nom définitivement et le remplacer avec “les rebelles, les tribus, la révolte des Sunnites, les armées, les groupes armés..”. Comme ça on commence à faire croire aux gens que ce n’est pas l’Etat Islamique qui conquiert les villes et les provinces mais ce sont les tribus et les groupes armés ainsi que les rebelles, par la suite une autre image va être transmise sur l’Etat Islamique en tant que des gens qui exécutent les citoyens sans passer par les tribunaux, et à chaque fois que l’Etat Islamique domine une région ou une usine de pétrole à Baiji par exemple, les médias commenceront à dire “des informations contradictoires”, et diffuser des conférences de presse pour Maleki et ses compagnons qui disent qu’ils ont dominé et tué les responsables de l’Etat Islamique.

 Troisièment : Les médias vont commencer à parler des milliers de volontaires qui se sont unis pour combattre l’Etat Islamique, et les confrontations entre ce dernier et les armées des tribus, et entre l’Etat et les groupes armés”. Puis diffuser les discours et les fatwas (options légales) des Shiites et Sunnites qui les soutiennent pour combattre ceux qui veulent appliquer la Shari’a, sous forme de discours d’incitation, en même temps ignorer  tous les discours, les nouvelles et images que les médias de l’Etat Islamique diffuse.

 

L’image sur Terrain

 

Sur terrain (l’ONU, OTAN  et l’IRAN) donneront l’image que les chaines télévisées tel que Aljazeera vont transmettre à travers l’enrôlement des citoyens, et réutiliser les outils déjà utilisés en 2007 pour regrouper les traitres qui vont par la suite combattre l’Etat Islamique : Le Parti Islamique (frères musulmans), l’Armée Islamique (la plupart sont des Sorouria), les chefs de tribus comme Ali Hatem qui a aidé Maleki dans sa guerre contre l’Etat Islamique, et le cheikh Harith Eddari (organisation mondiale des savants musulmans) et qui ne cache pas son hostilité envers l’Etat Islamique, et se met d’accord avec tous ses ennemies depuis que Abou Mousa’ab Zarkaoui a mit la première adobe pour sa constitution.

Cette fois ci, des groupes vont porter la tenue d’Al-Qaida dont une filiale dans la Syrie (qui parle avec fierté de son histoire et qui est supportée par un ensemble de savants auxquels les gouvernements du Taghut donnent la liberté de mener une guerre contre l’Etat Islamique). Cette filiale d’Al-Qaeda qui a donné des signes négatifs concernant ce sujet à travers son chef “Joulani” accueillit par la chaine Aljazeera pour clarifier son image, comme l’a fait la même chaine auparavant avec Shoummari chef des traitres de l’armée islamique en Irak entre 2007 et 2010.

Le chef d’Al Qaida de la Syrie a menacé que “la nation va combattre  les porteurs de ces pensées d’ignorance et les expulser même de l’Irak et que : vous savez que des centaines de frères attendent juste un signe de la nation en Irak” [19]. De la même manière le deuxième responsable dans Al-Qaida de la Syrie a traité l’Etat Islamique en Irak et Sham de “Qaramita, Rafidah, Ba’ath, Khawaridj, Gholat”. «Oh nos tribus en Irak nous sommes avec vous pour se débarrasser de ces “Toghat Gholat” [20], Oh fils de nos chères tribus, membres des groupes jihadistes, qu’Allah gratifie votre révolution, on vous demande de faire attention pour que vos efforts ne soient en la faveur des “Toghat et Gholat »; [21] a dit ce responsable. Et d’après ces signes, il est fort possible qu’ Al- Qaida soit dans le même rang avec les Sahawates [22] de l’Irak  pour combattre l’Etat Islamique en Irak et Sham.

 Al-Qaida de la Syrie utilise le mot “Dawaich mécréants” [23] pour nommer l’Etat Islamique en Irak et Sham, et en même temps, les sites web des réseaux sociaux ont suspendu tous les comptes internet officiels de l’Etat Islamique pour empêcher les gens de voir ses idées ou d’être en contact avec eux, en contre partie ils ont laissé tous les sites web d’Al-Qaida avec toutes ses filiales et ses savants qui les soutiennent sans suspension. D’autre part le responsable de l’union Syrienne “Ahmed El-Jarba” (islamiste modéré) s’est engagé de Washington de combattre l’Etat Islamique après sa rencontre avec le président Obama qui lui a promis de lui donner des armes fatales. En parallèle avec les médias, les groupes armés et les services secrets travailleront comme suit:

Sur le plan militaire: former des traitres de la même façon des Sahawates utilisés auparavant, mais ce qui est nouveau dans l’expérience de la Syrie, c’est que Al-Qaida est devenue parmi les ennemies qui combattent l’Etat Islamique en Irak et  Sham.

Sur le plan des services secrets: ramasser les informations à travers les partis politiques et les organisations qui travaillent sur terrain ainsi que les groupes qui combattent l’Etat Islamique. En plus des groupes de journalistes dont le rôle sera: 1- Diffuser de fausses informations entre les gens sur terrain pour les orienter contre l’Etat Islamique. 2- Rassembler et diffuser les informations qui concernent tous les membres chefs et sièges de l’Etat Islamique, sous  prétexte de transmettre la situation sur terrain, et comme exemple l’Emir de l’Etat Islamique en Irak “Abou Omar Al-Baghdadi” a accusé en 2007 les journalistes de la chaine Aljazeera; journalistes de l’émission “Sirri Lilghaya” qui ont dévoilé le chemin des moujahidines et l’ont transmis aux services secrets des Etats-Unis.

L’Etat Islamique a fait échouer le projet de l’ONU, OTAN et l’IRAN qui se basait sur les crises, l’instinct et la partition. Après 10 ans d’occupation de l’Irak et 8 ans de constitution des Sahawates; l’Etat Islamique s’est étendu et les gens l’ont accueillit pour appliquer la Shari’a Islamique. Et après treize ans d’occupation de l’Afghanistan par l’Empire du Dajjal (ONU, OTAN, IRAN), et les dépenses qui ont  atteint mille sept cent milliards de dollars [25], les Etats-Unis sont rentrés en négociation avec l’Emirat Islamique en Afghanistan, et ce dernier reprend son pouvoir avec lequel il a gouverné le pays par la Shari’a tout en reniant les lois de l’ONU. Ceci est arrivé après treize années de combat du peuple Afghan contre eux tout en sacrifiant leurs sangs pour être gouverné par la Shari’a.

 

En analysant tous ces exemples, pourrait-on se poser cette question:

Est-ce que c’est un printemps de Khilafah (Califat) ou un printemps de Jihadistes?

 

===========================================================================

Toutes les informations dans cet article sont sous la responsabilité de ses sources.

 

Annexes:

[1] Constitué et déclaré par Abou Mosa’ab Zarkawi (2003-2006); déclaré officiellement en octobre 2006, son Emir Abou Omar Baghdadi (2006-2010). L’organisation Al-Qaeda a déclaré sa dissolution par elle même en Irak et rejoint l’Etat Islamique constitué de 18 groupes jihadistes en Irak alliés avec quelque tribus. Les Sahawates sont constitués des groupes combattants en contact avec les occupants, les Américains les décrivent par honorable combattants. L’Etat Islamique s’est retiré en 2008 au désert de l’Irak et montagnes de Kurdistan, et retourné en 2009 sous forme de guérilla contre les Sahawates et le gouvernement de Maleki et les organisations politiques alliées avec les occupants Américains comme le parti islamique de l’Irak qui représente les frères musulmans en Irak. L’Emir de l’Etat Islamique Abou Omar Al-Baghdadi a été tué en avril 2010, le conseil de Shura a nommé Abou Baker Al-Baghdadi nouveau émir. Ce dernier a envoyé un front pour Nousra des Syriens en Sham après mi-2011 après la révolution Syrienne. l’Etat Islamique s’est étendu de l’Irak au Sham en avril 2013 et le front de Nousra a été annulé. Le commandement général d’Al-Qaeda a déclaré que l’Etat Islamique en Irak et Sham ne fait pas partie de son organisation et ne l’approuve pas.

Par la suite l’Etat Islamique a été victorieux ce qui a causé l’effondrement de l’armée de Maleki et la fuite de plus que 230 milles membres, d’où l’Etat Islamique a dominé des provinces entières en Irak et en Syrie et y a institué les tribunaux Islamiques.

[2] BBC Avril 2014. The Guardien. 12 Juin 2014

[3] La prison de Badouch, prison -Lutte Contre Terrorisme-; prison Tasfirat, prison de Hite et autres prisons en Syrie et Irak desquelles sont libérés des milliers de prisonniers.

[4] l’Etat Islamique en Irak et Sham. Province de Nainawa. Document de la ville. Statut de gouvernance des régions de l’Etat. Juin2014.

[5] Meurtre de l’ambassadeur Américain à Benghazi. Stevens et ses consultants et officiers des services secrets  Américains.

[6] C’est un drapeau noir carré sur lequel est écrit « La Ilaha Illa LLAH Mohamed Rasoulu LLAH ». Drapeau levé par le prophète Mohamed -prière et paix soit sur lui- dans les incursions. Sa nomination Al’Okab vient du nom d’un oiseau qui n’accepte voler avec d’autres oiseaux ou qu’on vole en dessus de lui.

[7] Dajjal: la source du mot dajjal c’est dajal qui signifie: cacher quelque chose. Alors que le dajjal c’est le falsificateur, le dajjal c’est le faux Messiah menteur et non pas le vrai. Le Messiah dajjal est un homme des juifs qui apparaitra à la fin du monde, il a été nommé ainsi parce qu’il falsifie les choses et à cause de ses mensonges. Il change et transforme la vérité en mensonges et falsification.

[8] Hillary Clinton.Ex Ministre de l’extérieur Américaine. New York time Arango. Traduction du journal Londonien Chark Awsat. 17 Juin 2014 Numéro 12985.

[9] La chaine Al-Hurra liée au gouvernement Américain. Mercredi 19 Juin 2014. Emission: Hourouf Hourra. En direct.

[10] Interview avec Katie Couric de Yahoo News. Département d’Etat Américain.

[11] John Kerry. Conférence de presse au Caire. La chaine Al-Hurra. 22 Juin 2014.

[12] Communiqué du ministère de l’extérieur Américain concernant la dominance de l’Etat Islamique des provinces en Irak.

[13] Proclamation de Obama en direct. CNN. 12 Juin 2014.

[14] Des responsables et consultants Américains. Washington Post. 13 Juin 2014.

[15] Pour lire l’article: Loups de la ville : http://www.abdulela.wordpress.com

[16]l’Etat Islamique. Ministre de guerre. Abou Hamza Al-Mouhajir. Audio interview. Institution Al-Furquan. 20 Avril 2009.

[17] l’Etat Islamique en Irak et Sham. Institution Médiatique Al-Hayat. « Pas de vie sans jihad ». Vidéo enregistrée. Juin 2014.

[18] Petraeus. Chef des forces d’occupation en Irak 2006-2008. Le magazine Foreign Policy. 2009.

[19] Discours de Joulani. Février 2014.

[20] Tweets de Abou Maria Harari sur sa page twitter. Avril 2014 avant que la page soit dirigée par une autre personne.

[21] Abou Maria Harari. Qaeda en Syrie. Audio enregistrée.14 Juin 2014.

[22] Le mot Sahwa est attribué par Petraeus aux groups des “combattants honorables” en Irak qu’il a pu incorporer pour combattre l’Etat Islamique. 2006.

[23] Abou Maria Harari. Qaeda en Syrie. Twitter.12 Juin 2014.

[24] Abou Omar Al-Baghdadi. Institution Al-Furquan. Audio enregistrée.2007.

[25] Selon les sources officielles Américaines. Trésorerie des Etats-Unis seulement. Il y a également des chiffres non officiels disant  que les dépenses de guerre d’Afghanistan ont dépassé les trois milles milliards de dollars. Ce sont les dépenses des Etats-Unis uniquement entre 80 pays occupants dont la plupart sont des membres de l OTAN: France, Grande-Bretagne, l’Allemagne, Italie, Türkiye, UAE, Jordanie.. et autres pays de soutien qui sont nommés les forces ISAF (forces internationales d’assistance et sécurité).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s